Saisir le sens de Ramadan

 
Al hamdou lillèh (louanges à Allah) … et paix et salut sur le prophète Mohammad. …

Mes sœurs musulmanes et mes frères musulmans,

 
Sommes-nous ravis du mois de Ramadan ?
Je vois,  des visages resplendissants. Qu’Allah vous salue et vous purifie.
 
Vous êtes rayonnants et il y a de quoi :
– Allah SWT vous a demandé de jeûner et vous avez obéi,
– Son prophète PSL a fait le qyam et vous l’avez suivi.
– Allah SWT vous a appelé à la prière du vendredi et vous êtes là…
Je vous demande par Allah comment vous vous sentez en ce 7ème jour de ramadan ?
N’êtes-vous pas comblés ?
Vos âmes ne se sentent-elles pas apaisées ?
Vos membres ne sont-ils pas très éloignés des fautes et des péchés ?
Et vous-même n’êtes-vous pas plus motivés qu’au paravent ?
 
Vous voilà entrain de jeûner, de prier les obligations et les surérogatoires…Vous êtes sûrement comblés de joie car de quoi peut se réjouir un croyant:
 
قُلْ بِفَضْلِ اللَّهِ وَبِرَحْمَتِهِ فَبِذَٰلِكَ فَلْيَفْرَحُوا هُوَ خَيْرٌ مِمَّا يَجْمَعُونَ
« Dis de la grâce d’Allah et de Sa Miséricorde, voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est mieux que tout ce qu’ils amassent » sourate Jonas v 58.
 
C’est étonnant: Vous avez faim et vous êtes heureux. Vous êtes fatigués lors des qyams et vous êtes ravis. Vous dépensez fi sabil illèh et vous êtes contents ;
 
Votre joie -celle que vous vivez pendant Ramadan- est une joie raffinée ; elle est d’un niveau élevé puisque détachée de la matière.
 
C’est pendant ce mois que vous pouvez mesurer l’intensité de votre engagement et l’ampleur de votre bonheur.
 
Si vous vous sentez réjouis pendant ce mois c’est que vous êtes sur la bonne voie, alors tenez bon.
 
Si ce sentiment n’est pas encore assez fort alors le travail sur soi doit être achevé et Qu’Allah nous aide tous.
 
Afin d’atteindre ce bonheur dans l’adoration et de profiter pleinement de ce mois, travaillons notamment deux aspects :
 
La compréhension et notamment comprendre le sens des adorations et s’imprégner des effets de l’adoration.
 
La compréhension; et la compréhension du sens de ramadan :
 
Notre communauté souffre du manque de compréhension du sens des choses et de la confusion dans les priorités et les finalités; ce qui conduit à une perte d’énergies et nous empêche de déguster le plaisir de l’adoration.
 
Certains ont, même, perdu le sens de l’adoration soit parce que leur adoration est devenue plutôt une habitude ou qu’ils ont exagéré dans la technicité en oubliant le fond et la finalité ce qui transforme l’adoration en simples gestes sans contenu réel.
 
Si Allah SWT nous a fixé des adorations ce n’est certainement pas uniquement pour la forme. Il faut rechercher le fond par une bonne compréhension du sens et des finalités.
 
Allah SWT, en prescrivant l’obligation, indique sa finalité.
 
Par exemple la salat :
 
اتْلُ مَا أُوحِيَ إِلَيْكَ مِنَ الْكِتَابِ وَأَقِمِ الصَّلَاةَ إِنَّ الصَّلَاةَ تَنْهَى عَنِ الْفَحْشَاء وَالْمُنكَرِ وَلَذِكْرُ اللَّهِ أَكْبَرُ وَاللَّهُ يَعْلَمُ مَا تَصْنَعُونَ﴾ العنكبوت 45
« Et accomplis la salate. En vérité la salate préserve de la turpitude et du blamâble ».
 
La prière, ce pilier de l’islam, a été prescrit avec des finalités annoncées dont celle qu’elle éloigne du répréhensible. Si on oublie cet objectif la prière risque d’être simplement un ensemble de gestes.
 
Quelle est, donc, la signification de s’abstenir de manger et de boire et des désirs charnels ?
Est-ce une souffrance qu’on s’impose pour accéder au paradis ?
 
مَّا يَفْعَلُ اللَّهُ بِعَذَابِكُمْ إِن شَكَرْتُمْ وَآمَنتُمْ وَكَانَ اللَّهُ شَاكِرًا عَلِيمًا
« Pourquoi Allah vous infligerait-il un châtiment si vous êtes reconnaissants ».
 
L’objectif déclaré du jeûne est d’atteindre la piété :
 
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ سورة البقرة (183 )
« Peut être atteindriez-vous la piété ».
 
Et atteindre la piété passe nécessairement par l’acquisition de deux choses : une profonde compréhension de la Aquida et l’acquisition des effets du jeûne (la réforme).
Approfondir la Aquida par le jeûne :
 
Le jeûne, sentir la faim et la soif, nous fait vivre « la ilehê illa Allah » l’unicité d’Allah et nous en imprègne fortement.
 
Lorsqu’Allah SWT  a voulu infirmer toute possibilité que Jésus PSL soit un dieu ou ait une quelconque essence divine, Il a mis en évidence sa dépendance lui et sa mère de la nourriture:
 
مَا الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ إِلَّا رَسُولٌ قَدْ خَلَتْ مِنْ قَبْلِهِ الرُّسُلُ وَأُمُّهُ صِدِّيقَةٌ ۖ كَانَا يَأْكُلَانِ الطَّعَامَ ۗ انْظُرْ كَيْفَ نُبَيِّنُ لَهُمُ الْآيَاتِ ثُمَّ انْظُرْ أَنَّىٰ يُؤْفَكُونَ
« Le messie fils de Marie n’était qu’un messager, des messagers sont passés avant lui ; et sa mère était une véridique. Tous deux mangeaient de la nourriture ». المائدة 75
 
Lorsque tu jeûnes et tu as vraiment faim et soif, tu comprends, dès alors, que ta vie tient à une gorgée d’eau et une bouffée de nourriture.
Là, tu ressens ta dépendance totale de la nourriture et tu comprends mieux la Puissance de Celui qui , Lui, est totalement  indépendant de la nourriture. Là, tu te rappelles vraiment de Celui qui ne mange pas, de Celui qui n’a besoin de rien ni de personne.
 
Au moment de la rupture de Jeûne, en ce moment où tu as le plus faim et soif, tu dois te rappeler que Seul Allah n’a nullement besoin de Se nourrir alors que tous les autres êtres leur vie dépend de peu de choses; et là tu ne risque pas de Lui donner d’équivalents.
 
قُلْ أَغَيْرَ اللَّهِ أَتَّخِذُ وَلِيًّا فَاطِرِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَهُوَ يُطْعِمُ وَلَا يُطْعَمُ ۗ
« Dis devais-je prendre pour allié autre qu’Allah, façonneur des cieux et de la terre c’est Lui qui nourrit et personne ne le nourrit ». الأنعام 14
 
Ibnou Al Qayem disait : le jeûne (la faim) affaiblit le corps et libère, ainsi, l’esprit pour méditer la grandeur et la Puissance d’Allah qui n’a besoin de rien et que nous et toute chose avons besoin de Lui.
 
Là on comprend mieux, on intériorise plus cette évidence que notre vie dépend de Lui Seul :
 
يَا أَيُّهَا النَّاسُ اذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ ۚ هَلْ مِنْ خَالِقٍ غَيْرُ اللَّهِ يَرْزُقُكُمْ مِنَ السَّمَاءِ وَالْأَرْضِ ۚ لَا إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ ۖ فَأَنَّىٰ تُؤْفَكُونَ
« y a-t-il en dehors d’Allah un créateur, qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ». Fatir 3
 
Réfléchis à cela pendant ton jeûne.
 
Avant la rupture, alors que tu as soif regarde bien l’eau sur la table et de laquelle tu as besoin mais à laquelle tu n’as pas encore droit, regarde aussi ta nourriture ton cœur va sortir conforté par la Puissance d’Allah (SWT)et ta conviction va être renforcée par ta proximité d’Allah.
 
Sache alors que tu as bien travaillé ton cœur et qu’il est devenu sensible; une telle sensibilité par laquelle tu seras très proche de la piété puisque le cœur est le lieu de la piété.
 
Profiter des effets bénéfiques de ramadan pour se réformer :
 
Le serviteur averti, celui qui qui observe bien le mois de ramadan, il s’aperçoit facilement que le mois de Ramadan est le mois de tous les changements. Tout y change favorablement.
 
Les livres à la base des grands changements historiques qui ont développé l’humanité vers un destin meilleur, la thora , l’Evangile, les psaumes de David… et en clôture le noble Coran sont descendus pendant le Mois de ramadan.
 
Puis dès l’arrivée de Ramadan des changements notables se produisent dans le cosmos :
 
Les portes du ciel s’ouvrent et les anges déferlent sur terre et même Jibril PSL descendra sur terre
Les portes du paradis s’ouvrent aucune ne sera fermée,
les portes de l’enfer se ferment aucune ne sera ouverte,
Les diables deviennent inopérants puis que enchaînés,
Les mosquées se remplissent de fidèles depuis la première lueur de l’aube jusqu’à une heure très tardive de la nuit,
Les gens changent vers le bien et s’éloignent vers le mal,
Le livre d’Allah devient beaucoup lu,
Et Les gens aspirent plus à la pureté.
La quête du bien devient l’objet de recherche de tous les musulmans. tout devient favorable à l’amélioration.
 
Alors que faire ?
 
Tu dois répondre à l’appel de l’annonciateur qui dit chaque jour de ramadan : « O toi qui veut du mal abstiens toi et o toi qui veut le bien accours ».
 
Accours, donc, pour faire le bien les conditions sont favorables surtout qu’il n’y a plus d’obstacles : dès la première nuit de Ramadan, les démons sont enchainés.
Et arrête de faire le mal. Rien ne te pousse à le faire puisque le diable et les démons sont attachés et ne peuvent plus t’entrainer vers le mal.
Le mois de Ramadan est un mois très propice aux changements favorables. Le musulman doit pouvoir y réparer ses torts, y corriger ses défauts et y bénéficier du maximum de hassanates.
Profite donc de ce mois. Il n’y a pas d’obstacles aux biens. Et qu’Allah nous aide pour cela.
 
Mohamed ATEB
Centre Musulman-Mosquée de la fraternité  à Quetigny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *