Le Ramadan et la multiplication de la valeur des actes

Le Ramadan et la multiplication de la valeur des actes

Le mois de Ramadan est une saison pour les commerçants. Un type de commerçant particulier, des commerçants de l’au-delà à qui s’adresse Allah dans le Coran : « Ô croyants ! Voulez-vous que je vous indique un commerce qui vous sauve d’un châtiment cruel ?  C’est celui de croire en Dieu et à Son Prophète ; de lutter pour la Cause de Dieu par vos biens et vos personnes. Cela est dans votre propre intérêt, si vous pouviez savoir ! En échange, Dieu vous pardonnera vos péchés et vous accueillera dans des Jardins baignés de ruisseaux et dans de magnifiques demeures au Paradis d’Éden. Et ce sera pour vous le triomphe suprême ! [13] Cela sans parler d’une autre faveur que vous n’avez cessé d’appeler de tous vos vœux, à savoir l’assistance de Dieu et une prochaine victoire sur l’adversaire. Annonce cette bonne nouvelle aux croyants !» [As-Saff, 10-13]
 
Le prophète (PSL) :
 
Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu’au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu’au Ramadan suivant, tous ont un effet absolutoire tant que les grands péchés sont évités. Qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et en comptant sur la récompense divine, est pardonné de tous ses péchés.
La première nuit du Ramadan, tout démon, tout djinn rebelle est enchaîné, toutes les portes de l’enfer sont fermées, aucune ne s’ouvre et toutes les portes du Paradis sont ouvertes, aucune ne se ferme. On appelle : « Ô toi, qui veux du bien, accours ! Ô toi, qui veux du mal, cesse ! » Cet appel est renouvellé chaque soir, et chaque soit Allah sauve de l’enfer un certain nombre de croyants. » (Tirmidhi).
 
Ainsi toute bonne action acquiert  une valeur exceptionnelle. On peut citer :
 
La charité
Le prophète (PSL) disait : « La meilleure aumône, une aumône faite durant Ramadan » (Tirmidhi)
« Qui donne à manger ou à boire à quelqu’un qui jeûne d’un bien licitement acquis, les anges ne cessent de prier pour lui durant Ramadan. L’archange Gabriel prie pour lui ka nuit du destin. »
Le prophète (PSL) était le plus généreux des humains et plus encore pendant Ramadan.
 
La prière de nuit de Ramadan : Tarawihs
« À qui se lève pour prier pendant les nuits du Ramadan, avec foi et en attente de la récompense divine, ses fautes passées sont pardonnées »
« Celui se dresse en prière la nuit du destin, par foi et en comptant sur la récompense divine, ses péchés passés sont pardonnés. »
 
La lecture du Coran
Le mois de Ramadan est le mois du Coran par excellence. Il y a été révélé. Le prophète (PSL) redoublait la récitation du Coran pendant le mois de Ramadan. Gabriel (S) descendait réciter avec lui.
Le prophète (PSL) nous dit : « Le jeûne et le Coran intercéderont pour l’homme le Jour de la Résurrection. Le jeûne dira : Seigneur ! Je l’ai empêché de boire et de manger pendant le jour. Le Coran dira : Seigneur ! Je l’ai empêché de dormir la nuit. Accepte notre intercession pour lui ! »
 
La retraite spirituelle – Iitikaf
Elle consiste à garder la mosquée dans un esprit de dévotion pour plaire à Allah (ST).
Le prophète (PSL) a fait la retraite la dernière décade de Ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu’à sa mort. Il dit : « La mosquée est le refuge de tout homme pieux. Dieu a promis à celui qui y fait sa retraite de lui accorder sérénité et miséricorde, de le faire traverser le « sirate » – pont jeté sur l’enfer – pour le faire parvenir à Sa Grâce, au Paradis. » (Tirmidhi).
 
C’est une sunna qu’il faudrait encourager surtout que Ramadan vient en pleines vacances d’été.
 
La Omra ou le petit pèlerinage
 
L’Omra ou petit pèlerinage, consiste à la visite de la Mosquée Sacrée, pour y accomplir Tawaf et Saay, marche entre Safa et Marwa.
Une Omra pratiquée pendant le mois de Ramadan équivaut  au pèlerinage accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *