MASSACRE DANS UNE MATERNITE DE KABOUL

MASSACRE DANS UNE MATERNITE DE KABOUL

Une femme attend près de nouveaux-nés qui ont perdu leurs mères dans une attentat suicide contre une maternité de Kaboul, le 13 mai 2020. - AFP

Médecins sans frontières, qui gère le service de maternité de Kaboul en Afghanistan, fait état d’une attaque planifiée ce mardi 12 mai et attribuée à l’organisation terroriste DAESH selon les autorités afghanes, dans laquelle 24 personnes ont été tuées dont onze mères, des nouveau-nés et des infirmières. Plusieurs blessés sont également à déplorer dont des bébés à peine nés.

MSF a témoigné du caractère barbare de l’attaque car les assaillants étaient à la recherche d’enfants et de jeunes mères à abattre. Elle déclare dans son communiqué  qu’« ils sont entrés dans les chambres de la maternité, en tirant sur les femmes qui étaient dans leurs lits. C’était méthodique. Les murs étaient criblés d’impacts de balles, il y avait du sang sur le sol des chambres », en citant Frédéric Bonnot, responsable des programmes de l’ONG en Afghanistan qui a également rappelé que « les violences contre la population sont malheureusement trop fréquentes en Afghanistan. Mais il n’y a pas de mots pour exprimer l’horreur de ce qui s’est passé mardi ». L’attaque a duré quatre longues heures rapportent les témoins.

Durant ces heures tragiques, une petite-fille est née, dans une pièce sécurisée où une dizaine de femmes ont pu se réfugiées. Armées de leurs seuls foulards, les sages-femmes ont fait face à cet accouchement au péril de leurs vies, les assaillants fouillant chaque pièce environnant pour y tuer les survivantes.  

Musulmans de France condamne avec force cette attaque ignoble et abject.

Musulmans de France appelle les musulmans de France à élever des prières en ces derniers jours du mois de Ramadan, en faveur des victimes de la barbarie partout dans le monde.

Que soulage les peines des familles endeuillées et préserve le monde de la progression de la violence et du chaos.

Musulmans de France,

La Courneuve, le 16 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *