Le Ramadan, les "Trarawihs" et le respect impératif des voisins.

Le Ramadan, les "Trarawihs" et le respect impératif des voisins.

Il s’agit d’une lettre adressée par un non musulman aux responsables d’une mosquée dont il est voisin. Il faut le reconnaitre, les problèmes que ce voisin pointe du doigt sont bien réels et concernent un grand nombre de mosquées en France.
 
Très souvent, les responsables de ce ces mosquées sont bien conscients de ces problèmes, ils ne cautionnent pas les comportements contraires à l’esprit du ramadan, mais ils sont dépassés.
 
Il y a des parents qui sont d’une inconscience déconcertante, car à minuit, les enfants devraient être au lit et non à la mosquée. Les voitures garées sur les trottoirs ou devant le mur du voisin l’empêchant de partir de chez lui, sont de véritables calamités pour l’image de la mosquée. Sans parler, de ceux qui discutent, papotent et rigolent, encore et encore, après les « Trarawihs », à côté de la mosquée, à une heure très tardive, sans se soucier du bien être des voisins comme le recommande le prophète (Psl).
 
Bref, « Certains ne gagneront de leur jeûne que le fait d’avoir eu faim ou soif » (Rapporté par Ibn Hibbân), nous dit le prophète (Psl).
 
Voici la lettre du voisin non musulman adressée aux responsables de la mosquée:
 
« Bonjour Madame, Monsieur,
 
A l’approche de votre fête de ramadan, je voudrais vous faire part de mon inquiétude. J’ai un mauvais souvenir du bruit engendré par vos coreligionnaires tous les soirs du mois de juillet 2015 durant cette fête de ramadan. J’avais une bonne opinion des musulmans et de l’islam en général. Mais ce que j’ai vécu l’année dernière m’a laissé un gout assez amer et a fait naître en moi une certaine colère. J’ai plusieurs reproches à faire à votre mosquée.
 
Vous laissez:
– les gens discuter et rire très fort à des heures avancées sans mesure ni respect pour autrui. Je suis salarié et vais travailler tous les jours très tôt le matin. J’ai souvent entendu vos chants à mon réveil grâce à vos hauts parleurs très performants.
– les stationnements sauvages de vos véhicules (je ne suis pas concerné mais certains de mes proches s’en sont plaint).
– le bruit des enfants la nuit qui courent, crient, jouent, se bagarrent (que font-ils dehors à courir partout? mais ce point est un autre problème qui ne me regarde pas).
 
J’ai demandé à mes voisins musulmans si ces nuisances sont normales, ils m’ont répondu que non et m’ont envoyé par mail des propos que recommande votre religion : « Par Dieu il n’est pas véritablement croyant! Par Dieu il n’est pas véritablement croyant!, Par Dieu il n’est pas véritablement croyant celui dont le voisin ne se sent pas à l’abri de sa nuisance ». Et bien je ne me sens pas à l’abri de VOTRE NUISANCE; sachez aussi que nous sommes nombreux à SUBIR VOS NUISANCES régulières sans broncher.
 
Pour cette année, merci de faire le nécessaire pour améliorer la situation et ne pas nous faire revivre un été infernal et transmettre notre mécontentement à qui de droit.
 
Mes voisins musulmans m’ont encouragé à vous envoyer un mail en mettant en avant votre écoute et votre volonté d’améliorer les relations dans le quartier. Nous sommes nombreux à prier pour ça.
 
Bonne fête à vous. Un voisin, cordialement. »
 
Azzedine GACI, le 6 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *