L’agonie d'Alep et l'indifférence internationale

L’agonie d'Alep et l'indifférence internationale

 
Depuis plusieurs jours, le régime syrien aidé de la Russie a repris ses attaques impitoyables sur Alep.
 
Des centaines de barils et de bombes s’abattent sur Alep-Est où plus de cent personnes dont une vingtaine d’enfants ont péri ces quatre derniers jours.
 
Ajoutant le crime au massacre, Alep-Est n’a plus aucun moyen d’être ravitaillée et les victimes de la faim vont venir s’ajouter à celles des bombes.
 
Par ailleurs, la stratégie de Damas de cibler les infrastructures vitales des civils a fini par atteindre l’objectif inhumain poursuivi jusque lors : plus aucun hôpital n’est en état de fonctionner dans la partie est de la ville syrienne d’Alep. Cette annonce de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est des plus inquiétantes alors que 250 000 habitants dont un grand nombre de femmes et d’enfants sont privés de soins.
 
 
Par ailleurs, sur l’ensemble de la Syrie, le chef des opérations humanitaires de l’ONU, Stephen O’brien, interpelle la communauté internationale. S’adressant au Conseil de Sécurité, Monsieur O’brien a fait état de « l’augmentation massive » de cette « tactique cruelle » et qui fait « qu’un million de Syriens sont aujourd’hui assiégés ». Les habitants affamés et bombardés, sans accès à l’aide humanitaire ni aux soins n’ont pas d’autres choix que de se soumettre ou mourir. « C’est une tactique délibérée (…), une forme cruelle de punition collective », a ajouté M. O’Brien.
 
 
Toutes les organisations non gouvernementales tirent la sonnette d’alarme. La France, par la voix du Ministre des Affaires Etrangères Jean-Marc Ayrault, rappelle « l’urgence absolue » de ce drame syrien qui n’est plus ni moins qu’un génocide du peuple syrien.
 
 
Jusqu’à quand laissera-t-on autant d’innocents mourir ?
 
Jusqu’à quand continuerons-nous à détourner le regard et l’esprit sur ces milliers d’enfants tués, ces familles décimées, ces villes rasées ?
 
Jusqu’à quand n’exigerons-nous pas de nos dirigeants qu’ils s’emploient avec force à mettre un terme à ces atrocités dans un monde supposé « moderne » et « civilisé » ?
 
 
Jusqu’à quand rejetterons-nous ceux et celles qui fuient l’horreur de la guerre pour un moment de répit ?
 
 
Le peu d’humanité qui nous reste ne résistera pas à plus de barbarie.
 
 
L’UOIF appelle tous les citoyens, de toutes les confessions, ou sans confessions, à agir pour que cesse ce génocide et à venir en aide à une population martyre.
 
 
L’UOIF appelle la France, l’Union Européenne et toutes les organisations internationales à prendre les responsabilités que le droit international et la morale exigent : sauver des gens d’une mort certaine.
 
 
Union des Organisations Islamiques de France,
La Courneuve, le 21 novembre 2016.
 
 

1 Comment

  1. Houria dit :

     »Si vous ne faites pas attention, les Médias vous feront détester les opprimés et aimer les oppresseurs » Malcolm X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *