Jeudi sanglant au Nigeria

Jeudi matin, Boko Haram a mené deux attaques distinctes dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria faisant plus de vingt personnes. Les terroristes « ont tué douze personnes dans le village d’Akida, et neuf autres dans le village de Mbuta » a affirmé le responsable local Mustapha Abbagini. Ils ont également détruit maisons et commerces.
 
Jeudi après-midi, c’est une kamikaze qui a fait onze morts dans la ville de Biu.
 
L’UOIF condamne de la manière la plus ferme ces attaques terroristes qui endeuillent le Nigéria depuis trop longtemps.
 
Non seulement Boko Haram tue des innocents mais pratique la politique de la terre brûlée en détruisant tout sur son passage, n’épargnant ni construction, ni animal domestique, ni récolte.
 
L’UOIF présente ses condoléances au peuple nigérian éprouvé par ce groupuscule qui n’est qu’un ensemble de criminels assoiffés de sang et de pouvoir.
 
L’UOIF adresse également ses pensées aux familles en attente du retour de leurs filles enlevées par ces mêmes terroristes.
 
L’Union des Organisations Islamiques de France,
Le 15 Février 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *