Séminaire « Un engagement efficace »

Séminaire « Un engagement efficace »

Organisé par le département « Promotion de la femme et de la famille », le séminaire annuel des femmes membres de l’UOIF s’est déroulé du 29 au 30 décembre 2013. Axée sur les questions liées à l’engagement de la femme musulmane, le séminaire avait pour objectif de rassembler, de partager et de réfléchir à l’engagement au féminin. Ce séminaire fut l’occasion de rencontrer et d’échanger avec de nombreux intervenants tels que Ahmed Jaballah, Khaled Hanafy,Mahmoud Izzat ou encore le professeur Adnan Seyf.

 

Dans nos sociétés actuelles, la femme musulmane et engagée fait face à de nombreux défis. Il lui est demandé d’assurer ses multiples rôles : mère, épouse, travail ou encore engagement associatif elle doit concilier vie personnelle, professionnelle et associative. Face à cette multiplicité des tâches, il faut se rappeler que l’engagement demeure avant tout un engagement personnel qui nous invite à approfondir notre science dans un esprit de perfection et de constance. L’équilibre et la gestion du temps sont donc les clés pour permettre à la femme d’être à la hauteur de ses engagements.

 

Il est temps pour la femme de positiver comme le rappelle K. Hanafyet de s’engager dans les domaines où la société a besoin d’elle. Les femmes musulmanes sont malheureusement peu formées, des domaines professionnels restent vacants et dans la sphère religieuse la femme est quasi-absente. Pour cela, un travail de collaboration est nécessaire. Hommes et Femmes doivent œuvrer en coopération pour le bien de la communauté et de la société, avec éthique et respect. Quelques versets Coraniques nous rappellent l’importance de cette collaboration : « Les croyants, les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salat, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.[1] ». Ce verset définit clairement le rôle de l’homme et de la femme dans la Dawa, croyants et croyantes sont solidaires dans cet engagement et œuvrent conjointement au travail de transmission.

 

L’histoire nous rappelle d’ailleurs ces femmes qui ont œuvré pour la cause de l’Islam. A l’image de Hamida Qutb et Zineb Al Ghazali, de nombreuses femmes ont joué un rôle important dans le travail deDawa. Il est de notre devoir aujourd’hui de perdurer ce travail. L’islama besoin de femmes efficaces en Europe, de femmes positives et dynamiques, des symboles dans leurs pays. La société a besoin d’une touche féminine, de femmes spécialistes en science islamique. Dans l’humanitaire, dans l’écriture ou encore la communication, l’absence de la femme se fait ressentir. A ce manque de visibilité s’ajoute un nouveau défi : Le regard que porte la société occidentale sur la femme musulmane. La question des femmes en Islam ne cesse d’être placée aux cœurs des débats en y associant bon nombres d’amalgames. Il nous faut assumer et défendre nos valeurs ainsi que transmettrel’islam authentique. Cette situation nous renvoie à nos lacunes et faiblesses. Nous devons démontrer que ce qu’endurent les femmes du fait de traditions ou d’injustices de la part de certains hommes est non conforme à l’Islam et à la valeur que Dieu donne à la femme.

 

Plusieurs opportunités s’offrent aujourd’hui à la femme musulmane. Le forum européen de la femme musulmane par exemple permet aux femmes européennes et musulmanes d’échanger et de travailler conjointement sur des thématiques qui les préoccupent. L’objectif étant de communiquer aux politiques les difficultés des femmes musulmanes. Le département des femmes de la Fédération des Organisations Islamiques d’Europe propose quant à lui des possibilités d’actions à travers les campagnes mises en place. Plusieurs actions sont donc développées : campagne pour la bienfaisance, visite au malade…

 

Sur le plan national, la Ligue Française de la Femme Musulmane est présente pour défendre et assurer les intérêts des femmes musulmanes françaises. La ligue offre la possibilité de faire des conférences en coopération avec les associations locales.

 

Ce séminaire a été l’occasion pour les sœurs de se rencontrer et de partager un moment de convivialité placé sous le signe de « l’engagement efficace ». Les sœurs ont maintenant entre leurs mains des modèles, des opportunités, des méthodes de travail et surtout une motivation. Ce séminaire a permis de créer une nouvelle dynamique que chacune se charge de communiquer dans sa ville. Les résultats sont donc prometteurs !