Décret américain « Muslim Ban » ou une effroyable mesure raciste et islamophobe

Décret américain « Muslim Ban » ou une effroyable mesure raciste et islamophobe

Le décret « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis » pris par le Président américain, Donald Trump, a été signé le 27 janvier et mis en application immédiate.
 
Ce décret, qualifié de temporaire par l’administration Trump, interdit durant quatre-vingt-dix jours l’entrée du territoire américain aux ressortissants – y compris les réfugiés –  de sept pays, à savoir : le Yémen, la Syrie, l’Iran, l’Irak, la Somalie, le Soudan et la Lybie.
 
Plus particulièrement, les réfugiés syriens sont définitivement interdits d’entrée jusqu’à nouvel ordre tandis que les procédures d’instruction des demandes de réfugiés des autres pays du monde sont quant à elles bloquées pendant au moins cent vingt jours.  D’autres dispositions de ce décret sont toutes aussi inquiétantes.
 
Ce décret absolument discriminatoire est décrié par des juristes américains ainsi qu’un grand nombre d’associations en faveur des droits civils. Ils dénoncent ensemble une discrimination liée à l’appartenance religieuse, en l’occurrence l’islam, en rappelant les propos islamophobes tenus par le président Trump durant sa campagne.
 
Bien que le Congrès américain a statué en affirmant qu’aucune personne ne peut être « discriminée dans la délivrance d’un visa d’immigrant en raison de la race, du sexe, de la nationalité, du lieu de naissance ou du lieu de résidence », ce décret présidentiel jette l’opprobre sur une partie du peuple américain issu de cette immigration légale et qui participe à l’essor de la société américaine. Il met également à l’index un certain nombre de pays.
 
Enfin, en interdisant l’accès des Etats-Unis aux réfugiés, c’est l’image des Etats-Unis qui est durablement dégradée. Comment refuser au nom de leur religion ou de leur origine des gens qui fuient eux-mêmes le chaos dont les Etats-Unis sont aussi comptables ?
 
L’Union des Organisations Islamiques de France exprime sa plus vive préoccupation face à cette situation inquiétante.
 
Ajoutant le geste à la parole, le président Trump envoie clairement un message de haine et de peur à travers le monde.
 
L’UOIF espère grandement l’annulation de ce décret et compte sur la vigilance du peuple américain, dont les valeurs de justice et d’égalité ne sont plus à démontrer, afin que les Etats-Unis restent ce grand pays de liberté et d’accueil pour ceux qui en sont épris.
 
Union des Organisations Islamiques de France,
Le 30 janvier 2016
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *