Déclaration finale de #LaRencontre

Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux
Les participants à la 31ème édition de la Rencontre Annuelle des Musulmans de France, public, associations musulmanes et organisateurs, remercient Dieu, le Tout Puissant, et Le loue d’avoir béni cette Rencontre et d’en avoir facilité le déroulement dans des conditions appréciées par tous.
 
L’UOIF remercie les Maires du Bourget – Vincent Capo-Canellas-, de La Courneuve – Gilles Poux -, et de Dugny   – André Veyssière – pour nous avoir facilité la tenue de la Rencontre ainsi que Le Préfet de la Seine-Saint-Denis – Phillipe GALLI – qui s’est déplacé et a mis tous les moyens pour assurer les dispositifs de sécurité pour le bon déroulement de la rencontre.
 
La direction de l’UOIF remercie également toutes les personnes qui ont contribué à sa réussite. Nous prions Dieu de les récompenser grandement.
L’UOIF remercie le public, toujours fidèle, qui est venu encore une fois, très nombreux, grâce à Dieu.
L’UOIF remercie tous ses invités et intervenants, qui ont répondu favorablement, de toute la France, d’Europe et du monde entier et qui l’ont honoré de leur présence et de leur savoir.
L’UOIF remercie également tous les bénévoles qui se sont dévoués pour servir les présents et ont œuvré pour la réussite de la Rencontre.
 
Cette Rencontre, organisée sous le thème « Quelles valeurs pour une société en mutation ? », a cherché à présenter les valeurs universelles qui ont réuni et unissent toujours les hommes. Elle a tenté d’approfondir celles que l’islam considère à la base de l’élévation de l’être humain et nécessaires à lui procurer une vie saine sur les plans personnel, familial et collectif.
 
A la clôture de cette rencontre, l’UOIF tient à énoncer la déclaration finale suivante :
 
Nous saluons le dynamisme et la maturité de la communauté musulmane de France ; communauté jeune, vive et diversifiée qui ne cesse de se mobiliser et qui porte en elle de grands projets constructifs pour son bien-être et pour le progrès, la sérénité et le développement de la société dans sa globalité.
 
Nous réaffirmons et encourageons la nécessaire contribution des musulmans de France au développement harmonieux de la société dans un esprit qui privilégie la stabilité, la participation citoyenne et l’échange fraternel entre les citoyens et responsables de toutes les confessions et de tous les courants de pensée.
 
Nous appelons la société dans sa globalité et les musulmans de France en particulier à faire de l’éducation des enfants et de la jeunesse, une réelle priorité.
 
L’UOIF affirme son attachement à la stabilité, au rôle et aux valeurs de la famille. Elle appelle à donner à la famille, encore plus de soin et de moyens qui sont nécessaires à sa mission O combien fondamentale pour l’avenir de tous.
 
Afin d’enraciner les valeurs dans les cœurs et les esprits des jeunes musulmans, il est essentiel de développer, à leur intention, des projets socio-éducatifs divers à coté de lieux de culte dignes.
 
L’UOIF se réjouit de l’ouverture d’écoles et établissements scolaires privés musulmanes et des projets qui se multiplient dans ce sens. Nous saluons la création de la Fédération Nationale de l’Enseignement Privé Musulman, outil nécessaire et important pour l’accompagnement et la réussite de tous ces projets.
 
A côté de cela, et avec le développement de ces projets, l’UOIF rappelle la nécessité, de la part des responsables associatifs, des savants, des imams, des intellectuels et penseurs musulmans, de promouvoir la lecture authentique des textes qui prône l’équilibre entre vies spirituelle et temporelle et qui prend en compte les particularités du contexte et de l’époque.
 
Encore une fois, l’UOIF appelle les musulmans de France à plus de fraternité et d’unité.
 
L’UOIF rappelle et salue les résolutions des différents colloques nationaux et internationaux sur l’unité des musulmans notamment à l’annonce du début et de la fin du jeûne du mois béni de Ramadan et qui ont mis en avant le besoin du recours au calcul astronomique.
Nous appelons les responsables religieux et les fidèles musulmans à la plus grande sagesse afin que le Ramadhan 2014 se déroule dans l’unité et la communion.
 
Dans un contexte de crise économique et sociale, l’UOIF constate, s’inquiète et met en garde contre la montée de l’intolérance, des racismes et des actes et propos anti-musulmans.
Nous dénonçons les discours de haine qui se développent en France et un peu partout en Europe et appelons à la vigilance et à la lutte contre leur diffusion et l’usage des préjugés et de la stigmatisation.
 
Plus loin de nous, la Syrie vit depuis plus de trois années des évènements dramatiques qui conduisent à l’assassinat accéléré de son peuple.
 
Nous déplorons le manque d’initiatives et d’actions de la part des pays influents dans le monde qui laissent ce pays s’enliser dans une situation des plus dramatiques depuis bien trop longtemps.
 
Nous déplorons l’incapacité de la communauté internationale à jouer son rôle protecteur des populations civiles. Plus que jamais, nous appelons nos dirigeants et ceux de l’Europe, à agir efficacement pour arrêter le régime syrien dans sa folie meurtrière. Nous demandons des positions et actions plus claires et plus fermes en vue d’un règlement rapide de ce drame.
L’UOIF se réjouit de la libération de nos quatre journalistes et souhaite la libération des autres otages français et de tous les journalistes encore emprisonnés dans le monde.
 
L’UOIF réaffirme sa condamnation du coup d’Etat qui a fait avorter le processus démocratique en Egypte. Elle exprime sa vive inquiétude quant au sort que réserve l’armée à ses opposants qui se voient emprisonnés, condamnés à mort, torturés ou assassinés.
 
Nous appelons les démocraties du monde et les organisations non gouvernementales à suivre de près la situation en Egypte et à agir afin que le peuple égyptien recouvre sa liberté et sa dignité.
 
L’UOIF se réjouit de la relative stabilité de la Tunisie et de la grande avancée que représente la rédaction de sa constitution et de sa loi électorale. Le peuple tunisien est appelé à maintenir son engagement en faveur de la démocratie et de la liberté et à continuer de concourir à préserver la paix et la cohésion.
 
La question palestinienne demeure encore et toujours un sujet de toutes les préoccupations. L’occupation par le fait accompli progresse notamment à Jérusalem et particulièrement à la Mosquée Sacrée Al Aqsa en dehors de tout respect du droit du peuple palestinien.
 
La situation de Gaza est toujours intolérable et ne cesse de s’aggraver. Nous rappelons la nécessité et le devoir de tous les pays,  de l’Europe et de la France en particulier, d’agir efficacement pour la dignité et les droits légitimes du peuple palestinien.
 
Enfin, nous appelons tous les musulmans de France à assumer leur responsabilité citoyenne et à participer à toutes les élections, en particulier aux prochaines élections européennes.
 
Plus généralement, nous incitons les musulmans à faire partager les valeurs universelles qu’ils portent et à agir efficacement en faveur du Vivre-ensemble, pour plus de fraternité, de dialogue, de cohésion sociale.
 
Merci de votre attention.
 
Déclaration finale
31ème Rencontre Annuelle des Musulmans de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *