La Cour de Cassation confirme le licenciement de Mme AFIF ; un déni de la liberté

La Cour de Cassation confirme le licenciement de Mme AFIF ; un déni de la liberté

Il a donc suffi que la crèche Baby-loup inscrive dans son règlement intérieur une règle selon laquelle « Le principe de la liberté de conscience et de religion ….ne peut faire obstacle au respect des principes de laïcité et de neutralité…, pour qu’elle licencie une salariée, au motif qu’elle couvre ses cheveux. Tel est l’enseignement que l’on est fondé de tirer de l’arrêt de la cour de cassation rendu aujourd’hui, le 25 juin 2014.
 
La neutralité, un principe désormais invoqué pour légitimer toutes les injustices, et contraindre à l’anonymat des citoyens en leur refusant la liberté de s’habiller comme ils l’entendent, ou de pratiquer comme ils le veulent…
 
Le communiqué de la cour de cassation précise par ailleurs que cet arrêt ne signifie pas pour autant que le principe de laïcité, entendu au sens de l’article 1er de la Constitution, est applicable aux salariés des employeurs de droit privé.
 
Maigre consolation. Les assauts des politiques, les traitements discriminants d’éditorialistes, de défenseurs d’une laïcité qui n’est désormais invoquée qu’à l’encontre des musulmans -et surtout des femmes voilées- ont eu raison de la primauté de la liberté.
 
Ce que l’on redoute depuis plusieurs années est en train d’advenir en France ; La liberté est de plus en plus rognée lorsqu’il s’agit des musulmans, et les arguments aussi fallacieux les uns que les autres ne manquent pas…
La décision de la cour de cassation vient poursuivre cette entreprise de criminalisation de la visibilité d’une pratique religieuse des citoyens musulmans, en leur imposant l’exclusion progressive de la société….
 
Le Comité 15 mars et Libertés exprime son inquiétude face aux jugements et lois d’exception, qui se banalisent ainsi et compte poursuivre son combat pour la liberté, qui vient de droit à tous les citoyens de France, fussent-ils musulmans.
 
PS : Nous publierons dans les deux jours une analyse juridique de cet arrêt.
 
Source : http://www.15mars-libertes.com/

3 Comments

  1. BENANI YOUSSEF dit :

    Plus important que BABY LOUP,
    Le fait que les Algériens fêtent la victoire de leur pays est légitime. La seule chose qui puisse être reprochée c’est que certains parmi eux saisissent toute occasion, défaite ou victoire, pour attenter à l’ordre public et même procéder à des opérations de destruction. C’est le mépris de la France et de tout ce qu’elle représente culturellement à leur yeux qui s’exprime ici.
    Respecter le pays qui vous nourit et vous fait vivre fait partit du respect.
    Pouquoi vous ne comdanner pas ces actes.
    Je précise que je suis étranger vivant en France depuis 40ans et le France est mon pays, et je doit la respecter.
    Bon ramadan à tous.

    • Vahan Joubanian dit :

      M.BENANI
      En lisant votre commentaire, je me suis interrogé sur le rapport entre votre propos et l’article que vous commentiez.
      Je me questionne également sur le lien que vous semblez faire entre Algériens et Musulmans; raccourcis qui à mon gout est trop souvent mis en perspective.
      J’estime également que les supporteurs Algériens ne sont pas forcement « nourris » par la France mais, je le pense, par le fruit de leurs efforts et de leur travail.
      De plus, l »Intégration » voulue par la société française n’est pas un préalable obligatoire au bon comportement.
      Bien à vous
      M.JOUBANIAN

  2. Nadine dit :

    Bonjour,
    Dommage que certains musulmans viennent « faire tâche » dans notre belle religion !
    Respectons les valeurs du pays dans lequel on vit, tout simplement ….
    pourquoi vouloir faire des procès ?
    Pourquoi être dans le non respect des autres ?
    j’ai envie de dire à ces personnes : aller voir ce qui se passe dans d’autres pays !!
    (Je suis musulmane)
    Bon ramadan à tous !
    Nadine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *