Condamnation des propos de Zemmour par l'ONCI

Le 16 Décembre 2014,
 
L’Observatoire National contre l’islamophobie condamne avec force les propos scandaleux de M. Eric Zemmour dans le cadre d’une interview accordée au quotidien italien Corriere della Serra.
 
Monsieur Zemmour prône la déportation des musulmans hors de France sous prétexte que leur présence entraînerait le chaos national.
 
Ces propos viennent s’ajouter à une litanie de déclarations abjectes et sans fondement de ce prêcheur de haine patenté à l’encontre de l’Islam et des musulmans, qui cultive l’amalgame entre Islam et terrorisme.
 
Adepte du choc des civilisations, M. Zemmour ne cherche qu’à dresser les composantes de la Nation les unes contre les autres.
 
Après ses déclarations polémiques sur le régime de Vichy, M. Zemmour réitère avec cette proposition de déportation.
 
En bon nostalgique de l’Algérie Française, M. Zemmour nous a habitués à le considérer comme un cracheur de venin. En imaginant possible la déportation de 5 millions de musulmans, il prône désormais l’avènement d’une nouvelle solution finale. Il oublie juste que des centaines de ses compatriotes de confession juive doivent la vie à des centaines d’autres de confession musulmane. M. Zemmour a la mémoire courte et il n’hésite même plus à renier son histoire communautaire pour pouvoir exister.
 
Que font les pouvoirs publics devant le déferlement de tant de haine ? A l’heure où est mis en œuvre toute une série de mesures pour enrayer l’obscurantisme dans l’esprit des jeunes, doit-on laisser un petit soldat de la haine continuer à mener son combat antirépublicain sur les ondes et dans les médias ? Ou alors nous fait-on la démonstration du « deux poids deux mesures » ?
 
Par leur silence devant ses attaques permanentes contre les musulmans citoyens Français, nos hommes politiques cautionnent et encouragent de tels propos.
 
A quand une déclaration du Chef de l’Etat ou des membres de son Gouvernement pour dire clairement que le combat contre l’islamophobie est une cause nationale ?
 
Abdallah ZEKRI
Président de l’Observatoire
National contre l’Islamophobie et membre du Bureau du C.F.C.M
 
 

1 Comment

  1. Oum Youssef dit :

    Pour le chef d’Etat les propos de ce pauvre gringalet ne relèvent pas de l’antisemitisme, si c’était le cas on aura défiler lui et toute sa classe polique hurler leur indignation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *