COMMUNIQUE SUR L’AMENDEMENT DE LA LOI BLANQUER PAR LE SENAT

COMMUNIQUE SUR L’AMENDEMENT DE LA LOI BLANQUER PAR LE SENAT

Dans le cadre de l’examen de la loi Blanquer dite « école de la confiance », les sénateurs ont adopté  un amendement contre « les signes religieux ostentatoires ».

Sans fard, cet amendement cible  en réalité les mères de familles de confession musulmane et ce malgré l’avis du Conseil d’Etat de 2013 affirmant que ces dernières ne sauraient être soumises au principe de neutralité hors cas de trouble à l’ordre public.   

Suivant une logique d’exclusion et de stigmatisation des musulmans dès lors qu’ils seraient visibles, et en l’espèce, envers des femmes, les sénateurs à l’initiative de cet amendement ont prouvé leur mépris envers leurs concitoyens mais aussi envers le cadre laïc de notre république qu’ils ne sauraient en toute logique ignorer. 

Comment envisager « l’école de la confiance » où les mères sont humiliées sous le regard de leurs enfants ? Quel sera le fonctionnement d’une école de la République qui favorise le désengagement des parents d’élèves ? 

Musulmans de France tient à exprimer toute son indignation face à ce vote indigne et qui blesse profondément les citoyens de confession musulmane. 

Musulmans de France appelle les députés à un sage discernement sur cette question où les relents racistes et islamophobes ne sont pas voilés, et donc à rejeter massivement cet amendement éhonté.   

Musulmans de France,

La Courneuve,

le 20 mai 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *