COMMUNIQUE : JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

COMMUNIQUE : JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Musulmans de France tient à rappeler l’importance de soutenir toutes celles et ceux qui luttent et s’engagent en faveur des droits des femmes.

Bien que souffrant d’immenses préjugés mais aussi largement de l’ignorance vis-à-vis de l’islam, Musulmans de France tient à rappeler que Dieu a créé tous les humains égaux. Quels que soient l’origine, le sexe, la culture, le rang social ou la fortune rappelons-nous que  « Dieu ne regarde pas vos apparences physiques ni vos formes, mais Il regarde vos coeurs et vos oeuvres » » (hadith rapporté par Muslim).  Ainsi de nombreux versets et paroles du Prophète (que la paix et les prières de Dieu soient sur lui) attestent de cette égalité humaine. Dieu regarde la piété, l’état du cœur et les œuvres ;  » En vérité, le plus méritant d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. » (Sourate 49 verset 1).

L’égalité entre les hommes et les femmes est issue de cette égalité principielle concernant tous les humains et est donc incluse dans l’affirmation précédente. Pour autant, d’autres versets et enseignements prophétiques insistent sur l’égalité entre les hommes et les femmes ; « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres… ». (Sourate 9, verset 71). Ces dernières ne sauraient être infériorisées, infantilisées, abusées ou violentées. Par ailleurs, de nombreux versets et hadith exigent de traiter les filles et les femmes avec respect et considération au sein du couple et de la famille.

L’avènement de l’islam s’est accompagné d’une progression gigantesque des droits des femmes en particulier, et ce dans un mouvement plus général d’une large accession à des droits citoyens et sociaux notamment pour les populations dites les plus vulnérables (enfants, étrangers, prisonniers etc. ). Ce fut un bouleversement sans précédent pour les sociétés arabes. Cette émancipation et cette affirmation de la place de la femme dans les premiers temps de l’islam restent un témoignage édifiant qui nous rappellent, à nous musulmans,  que quand les droits des femmes reculent, c’est de l’islam que nous nous éloignons et donc de sa lumière. Ce schéma étant applicable à chaque fois que l’on néglige les indigents, les migrants, les malades, les victimes de violence etc. 

Aujourd’hui, dans nos sociétés modernes, en Europe, la situation de la femme a certes pu s’améliorer si nous la comparons aux récits qui nous sont parvenus depuis le moyen-âge jusqu’à une époque encore récente où leur citoyenneté n’était pas admise. Pour autant, beaucoup d’injustices et de violences demeurent, des inégalités aussi. Nous devons encore et toujours veiller à transmettre à nos enfants cette notion d’égalité, de soutien mutuel dans une destinée commune où l’avenir de nos sociétés est l’affaire d’hommes et de femmes alliés les uns aux autres.

Egale de l’homme, elle est son partenaire dans la société et dans la vie de famille. Il incombe donc aux hommes comme aux femmes de construire un meilleur avenir pour tous et d’éduquer ensemble les générations futures.

Dans le monde, les femmes sont encore victimes de violences, d’inégalités en droit et de traitement, de marchandisation, de mépris. MF dénonce tout traitement inégal fait aux femmes, toute violence morale ou physique, tout déni de droit ou de justice, toute conception philosophique qui placerait de fait la femme dans un statut d’être inférieur ou incapable.

Conformément aux valeurs musulmanes, MF rappelle que les femmes et les hommes sont égaux et qu’aucun motif religieux ne peut prétendre porter atteinte à l’intégrité de la femme.

MF enjoint les mosquées et les responsables religieux à saisir cette occasion pour parler de la situation des femmes en général et de la femme au regard de l’islam en particulier, afin de faire tomber les préjugés sur la femme musulmane, encore trop nombreux dans notre pays.

MF tient à s’exprimer sur la situation particulièrement préoccupante des femmes vivant en zone de conflits où elles figurent en grand nombre parmi les victimes civiles. Les exemples de terribles violences ou de viols sont nombreux comme en Syrie ou ailleurs, et qui laissent une partie de l’humanité à jamais traumatisée. Protéger ces femmes, c’est aussi protéger les enfants qu’elles feront grandir, c’est permettre un avenir pour ces pays, c’est redonner l’espoir à tous.

Enfin, MF soutient les femmes,  qui, de nos jours,  dans un mouvement collectif et mondial, prennent la parole pour dénoncer les violences ou injustices qu’elles ont pu subir afin de rompre un silence terrible sur la réalité de ce qui se vit.

Musulmans de France,

La Courneuve, le 8 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *