Communiqué final de la trentième session – exceptionnelle – du Conseil Européen de la Fatwᾱ et des Recherches du 25 – 28 mars 2020

Communiqué final de la trentième session – exceptionnelle – du Conseil Européen de la Fatwᾱ et des Recherches du 25 – 28 mars 2020

Les éminents savants du Conseil Européen de la Fatwa et des Recherches (CEFR) ont tenu une session exceptionnelle portant sur la crise sanitaire du Covid-19. A la lumière des auditions d’experts, en l’occurrence des médecins, le CEFR a produit ving-deux avis théologiques (fatwa) répondant à la plupart des questions pratiques mais aussi sur les sens de cette épreuve au regard des sources musulmanes.

Un travail précieux pour tous. Que Dieu récompense grandement nos savants et tous ceux qui œuvrent à la diffusion du savoir.

Le document PDF est téléchargeable via le lien suivant :  

A toute fin utile, voici la liste des avis de cette étude :

Introduction : la vision de l’islam au sujet des fléaux et des épidémies

Les virus et les catastrophes sont-ils une punition divine ?

Le rôle de la religion dans le traitement des virus et des catastrophes

La légitimité de la suspension des prières collectives à la mosquée en raison de la propagation du covid-19

La prière du vendredi chez soi en suivant le prêche par transmission à travers les outils de communication  

La prière du vendredi à les maisons.

Se rendre à la mosquée dans une ville n’ayant enregistré aucun cas lié au Covid-19

Prier en groupe en observant une distance d’un mètre entre les prieurs.

L’adoration en groupe à des moments précis pour ôter l’épreuve

Verser l’aumône légale « zakᾱt » avant la date fixée aux mosquées et aux centres islamiques en Europe

Invoquer Dieu pour la guérison de l’être humain

L’intimidation des personnes atteintes par le coronavirus

Pratiques des guérisseurs (ruqya) face à l’épidémie

Sortir de chez soi dans les régions mises en quarantaine

Les déplacements et les voyages lors des périodes d’épidémie

La poignée de main et l’accolade en période d’épidémie

La responsabilité du décès d’une personne causé par contagion

Le stockage de marchandise et la hausse des prix

Le prioritaire aux soins lors de l’encombrement des services

Les rites funéraires pendant l’épidémie de Covid-19

De la crémation des défunts musulmans lors de l’épidémie

L’impossibilité d’accomplir le testament en matière d’enterrement hors de l’Europe

Recommandations et Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *