Communiqué sur l'expulsion de Hani Ramadan

Communiqué sur l'expulsion de Hani Ramadan

 
Monsieur Hani Ramadan, islamologue et conférencier suisse, a fait l’objet d’une interdiction administrative de territoire en date du 7 avril, puis d’une reconduite à la frontière le lendemain et ce, à la demande du Ministère de l’intérieur.
 
Monsieur Hani Ramadan, dans un communiqué, réfute les accusations qui lui sont attribuées et s’en est expliqué.
 
Cette décision administrative soulève plus de questions qu’elle n’en résout.
 
L’UOIF est attachée aux libertés et notamment à la liberté d’expression. Chacun est libre d’exprimer ses opinions dans le respect et hors de tout trouble à l’ordre public.
 
Dans ces moments difficiles, l’UOIF exprime son inquiétude face à tout risque qui stigmatise et incite à la haine à l’égard d’une composante de la communauté nationale, et fragilise la paix et la cohésion sociale dans notre pays.
 
Union des Organisations Islamiques de France,
La Courneuve, le 9 avril 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *