COMMUNIQUE

Musulmans de France observe et dénonce avec une profonde inquiétude la multiplication des propos haineux à l’encontre des citoyens de confession musulmane.

Quelques jours à peine après le drame de l’attentat terroriste qui a coûté la vie à notre compatriote Samuel Paty, certaines langues se déchainent et assimilent sans retenue la barbarie d’un terroriste à l’ensemble des musulmans.

Des émissions audiovisuelles, en l’absence de contradicteurs, n’hésitent pas à laisser libre cours à des propos douteux, et qui, quand ils ne transgressent pas la loi, instillent dans les esprits l’idée selon laquelle chaque musulman serait un danger potentiel pour ce pays.

Les Français de confession musulmane ont exprimé leur rejet du terrorisme ainsi que leur condamnation totale. De surcroit, chaque attentat commis au nom de leur religion est pour eux une blessure supplémentaire.

La prolifération de déclarations irresponsables et inadmissibles sur la place publique nous inquiète au plus haut point.

Le sens de la responsabilité et l’importance de notre cohésion nationale ont conduit beaucoup de responsables communautaires musulmans à temporiser et à faire preuve de patience face aux habituels polémistes islamophobes.

Cependant, quand les limites de l’atteinte à la dignité ou l’appel à la haine sont franchies, il convient à chacun de se réfugier auprès des lois de la République qui garantit les mêmes droits et la même protection pour tous les citoyens, sans distinction.

Dans ce contexte particulier, Musulmans de France appelle les pouvoirs publics à rester vigilants face à toutes les déclarations haineuses y compris celles qui jettent l’opprobre sur les citoyens de confession musulmanes.

Ainsi, en soi, l’Etat est en droit de contrôler les mosquées ou associations musulmanes s’assurant ainsi que le cadre légal soit respecté et ce, dans l’intérêt de tous. Par ailleurs ces contrôles doivent se dérouler dans le respect des lois, des personnes et des locaux, au risque de compliquer significativement le dialogue entre les administrations et les associations musulmanes.

Les citoyens de confession musulmane, à travers leurs diverses structures et mosquées, sont des partenaires en faveur de cette lutte acharnée et dans laquelle il faut les associer et les consulter.

Enfin, Musulmans de France est préoccupée par la récente dégradation de l’image de la France à l’étranger, principalement dans les pays de culture musulmane.

Musulmans de France met en garde contre les amalgames qui peuvent être faits entre des entreprises françaises et les propos anti-musulmans de certains ayant pu être relayés. Cela fait peser une injustice contre ces entreprises et leurs salariés qui ne sont aucunement responsables des dérives d’autrui.

Musulmans de France,

La Courneuve, le 25 octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *