COMMUNIQUE

La crise sanitaire que nous vivons demeure une dure épreuve pour notre pays. Plus de 26 000 morts ont été comptabilisés par les autorités et nous déplorons chaque décès car il constitue une souffrance et un drame pour ceux qui sont endeuillés.

Les efforts déployés par tous durant ce confinement ont permis de limiter le nombre de morts et nous saluons l’immense effort collectif de toute la nation pour protéger les plus vulnérables. Considérant l’amélioration de la situation, le gouvernement prépare une première phase de déconfinement progressif allant du 11 mai au 2 juin et qui sera suivie, si la situation le permet, par une seconde étape de déconfinement.

A ce titre,  Musulmans de France recommande aux responsables musulmans de maintenir les mosquées fermées au public.  Aucun office  n’y sera célébré jusqu’au 2 juin et ce, quelle que soit la zone considérée (verte ou rouge). Quant aux cours proposés le week-end à destination des enfants comme des adultes ils ne reprendront qu’en septembre. L’enseignement à distance prévaut toujours.  

La reprise des offices au-delà du 2 juin sera à déterminer en fonction des détails qui nous parviendront concernant cette deuxième phase prévue de déconfinement

En effet, Musulmans de France s’inquiète d’une reprise trop brutale des offices, notamment celui du grand rassemblement pour la prière de l’Aïd al Fitr. Nous souhaitons avant tout préserver la santé de nos fidèles et de nos concitoyens. Nous ne souhaitons prendre aucun risque en tentant une reprise trop rapide ou mal préparée. Les fidèles comprennent bien les enjeux sanitaires qui se vivent et nous les remercions de leur immense patience et compréhension.

Même si le grand rassemblement de la prière de l’Aïd n’aura pas lieu cette année, les croyants ne perdront ni les récompenses divines ni les bénédictions. Dieu nous demande d’éviter le mal et de recommander le bien même si cela peut comporter un désagrément de court terme.

Que Dieu nous aide à mettre fin à cette épidémie et accorde son soutien à tous ceux qui ont perdu un être cher. Qu’Il nous permette de nous relever ensemble de cette épreuve et que les plus fragiles parmi nous ne soient pas oubliés.

Musulmans de France,

La Courneuve, le 9 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *