COMMUNIQUE

Samedi 28 septembre se tenait la « convention de la droite » – en réalité celle de l’extrême-droite – organisée, selon la presse par des proches de Madame Marion Maréchal- Le Pen.

Lors de cette assemblée, des discours haineux à l’endroit des musulmans ont été prononcés. Sensée s’intéresser à l’avenir de la droite, la Convention n’a été que le défouloir d’une haine aux relents nauséabonds et à la violence inouïe.

Nous sommes d’autant plus choqués que la chaine d’information LCI a opté pour la diffusion intégrale et en direct de ces discours dont celui particulièrement abject de Monsieur Eric Zemmour provoquant le commentaire suivant de l’écrivain Dominique Jamet (dont la famille est proche de celle des Le Pen selon la presse) rapporté par le journal Le Monde : « Il a mêlé dans son intervention des choses qui ne sont pas fausses et une quantité incroyable de faux et de n’importe quoi, une vision apocalyptique. (…) Ça me rappelle l’intervention de Goebbels : “Voulez-vous la guerre totale ?” C’était du même niveau ».

Est-il nécessaire de rappeler qu’Eric Zemmour a été de nouveau condamné et reconnu coupable de provocation à la haine raciale ? Mardi 17 septembre, la Cour de cassation qui a rejeté son pourvoi a estimé que la cour d’appel avait « exactement retenu que, par leur sens et leur portée, les propos incriminés, qui désignaient tous les musulmans se trouvant en France comme des envahisseurs et leur intimaient l’obligation de renoncer à leur religion ou de quitter le territoire de la République, contenaient un appel à la discrimination ».

Comment est-il possible qu’une chaîne de télévision française puisse laisser un multirécidiviste de la « provocation à la haine raciale » et des « appels à la discrimination », selon les termes des arrêts, déverser des propos potentiellement délictuels sans y apporter la moindre contradiction ?

Plus largement, nous nous inquiétons de la place de choix qui est faite à ce genre de polémistes dans certains médias et qui de ce fait engagent leur responsabilité. Cela suffit de penser que l’audimat est une affaire de « buzz » à conclure sur le dos des Français de confession musulmane.

Musulmans de France appelle tous les citoyens attachés aux valeurs de notre République ainsi que les organisations de la société civile à saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel face à cette dérive inadmissible.

Musulmans de France remercie la Société des Journalistes (SDJ) qui s’est rapidement manifestée auprès de la direction de LCI.

Musulmans de France salue les propos du premier Ministre Edouard Philippe condamnant clairement la teneur des discours de cette fameuse « convention » en marge d’un déplacement dans le Morbihan à savoir : « Ce week-end restera marqué aussi par une réunion dont je ne veux pas citer le nom, mais qui me frappe par la violence et la tonalité des propos qui ont été prononcés. Cette prétendue convention a donné lieu à des discours que je trouve nauséabonds et profondément contraires à l’idée que nous nous faisons de la France et de la République ».

Musulmans de France étudie toutes les possibilités pour ester en justice afin de voir condamner ces propos.

Nous lançons un appel aux responsables politiques et élus de la République à condamner sans réserve les propos haineux qui menacent notre pays et dressent le spectre d’un avenir extrêmement préoccupant pour tous.  

Musulmans de France,

La Courneuve, le 30 septembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *