Attaques sanglantes au Nigéria

Après l’enlèvement de plus de 200 lycéennes à la mi-avril et les nombreuses attaques meurtrières dans les villages, le week-end dernier, la secte terroriste Boko Haram a récidivé.
 
Plusieurs centaines de personnes ont été massacrées, une partie de la ville de Damboa a été incendiée et 15 000 personnes ont été déplacées vers le nord-est du pays.   Le bilan de l’année est lourd, plus de 2000 personnes ont péri des suites des attaques du groupe extrémiste.
 
L’Union des Organisations Islamiques de France condamne fermement ces massacres perpétrés au nom de l’Islam. Rien ne peut justifier l’assassinat d’innocents.
 
La communauté internationale et tous les hommes libres doivent agir rapidement et tenter de mettre fin à une situation qui, avec le temps, devient tragique.
 
Le 22 juillet 2014 L’Union des Organisations Islamiques de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *