ACCUEILLIR LE MOIS DE RAMADAN

Nous approchons à grand pas du mois béni de Ramadan. Cette année, une crise sanitaire sans précédent obligera les fidèles musulmans à vivre un mois de Ramadan particulier. Les mesures sanitaires en vigueur devront probablement continuer à être scrupuleusement respectées et de ce fait, les prières collectives resteront suspendues. Ainsi, durant le mois de Ramadan, les prières collectives nocturnes dites « tarawih » ne pourront pas, a priori, être organisées dans les mosquées.

Cela n’empêchera nullement le croyant d’accomplir ces prières surérogatoires dans son foyer, en famille ou seul. Le Prophète Mohamed (que les prières et la paix de Dieu soient sur lui) avait agi ainsi afin que nous comprenions bien que cela ne saurait constituer une obligation. Ces prières illumineront sans nul doute les cœurs et les maisons de tous ceux qui voudront bien les accomplir, partageant un moment de vive spiritualité avec les siens.

Les actes de piété recommandés durant le mois de Ramadan sont très variés. A côté des pratiques cultuelles ou dites d’adoration (prières, lecture du Coran etc.), le Prophète Mohamed (que les prières et la paix de Dieu soient sur lui) a insisté sur la bienfaisance envers son prochain. Nourrir l’indigent, soutenir le faible, aider le vulnérable…il y a tant d’actions de solidarité à mener et qui sont d’ailleurs réalisées avec enthousiasme chaque année durant cette période bénie. La crise sanitaire liée au Covid-19 est une raison de plus pour redoubler d’efforts. La nation tout entière a besoin de ses forces vives afin que la solidarité joue son plein rôle. Il nous faudra certes imaginer d’autres façons de faire, d’autres modes d’organisation qui intègrent les normes sanitaires mais il ne faudra jamais nous replier sur nous-mêmes et oublier tous ceux, qui forcément moins visibles, ont besoin de nous.

Plusieurs mosquées se sont déjà investies dans des projets de solidarité liés à la crise sanitaire que nous vivons. Nous appelons toutes les mosquées à s’inscrire dans cette dynamique et à préparer les actions de solidarité tout au long du mois de Ramadan.

D’après Abou Houreira (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète Mohamed (Prières et Paix soient sur Lui) était le plus généreux des hommes, et, le moment où il était le plus généreux était durant le mois de ramadan. Lorsque l’ange Gabriel (paix sur lui) le rencontrait (et l’ange Gabriel (paix sur lui) venait à lui chaque nuit de ramadan afin de lui enseigner le Coran), le Prophète Mohamed (Prières et Paix soient sur Lui)  était plus prompt dans sa générosité que les vents envoyés (sens du hadith rapporté par Boukhari et Muslim).

Que la miséricorde de Dieu le Très-Haut, le Tout-Miséricordieux, accompagne toutes les familles endeuillées et qu’Il les soulage de leur peine. Nous prions Dieu en faveur de tous les malades. Que Dieu le Très-Haut leur accorde une guérison rapide et complète ainsi qu’un retour en bonne santé dans leur foyer.

Nos pensées fraternelles et reconnaissantes à tous ceux qui œuvrent dans la prise en charge de la lutte contre la maladie, quelle que soit leur contribution ainsi que tous ceux qui assurent les activités essentielles de la nation et la continuité des services publics. A tous, notre soutien et notre reconnaissance.

Que Dieu préserve l’humanité de ce fléau et la guide vers le chemin de la solidarité et de la fraternité. 

Musulmans de France,

La Courneuve, le 9 avril 2020.

(NB au sujet des prières du « tarawih »: Le Prophète SBS est resté à prier chez lui un soir. Interrogé sur le sens de son action, le Prophète SBS a expliqué qu’il avait agi ainsi afin que ces prières ne soient pas interprétées plus tard comme une obligation).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *