Alep, ville martyre

Depuis plusieurs jours, la ville d’Alep en Syrie est le théâtre de bombardements intensifs qui plongent la population dans l’horreur absolue.
Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, 253 civils ont été tué dont 49 enfants. L’ensemble des organisations des droits de l’Homme témoignent des bombardements du régime de Bachar Al Assad avec usage de barils d’explosifs aux effets meurtriers terribles pour les civils qui essayent de fuir.
En tout impunité, les hôpitaux sont régulièrement visés laissant la population dans un dénuement sanitaire immoral.  Le dernier pédiatre hospitalier de la ville a été tué dans l’un de ces bombardements continuant inlassablement la population en proie à mourir aussi par des maladies que l’on aurait pu soigner par ailleurs.  
 
L’UOIF est scandalisée par la situation tragique et inhumaine que vit la population d’Alep.
L’UOIF appelle la France et l’Union Européenne à porter la voix de ces centaines de victimes innocentes et dont la mort est une tragédie pour nos consciences.
Le silence et l’inaction de la communauté internationale est complice d’un massacre qui laissera des générations traumatisées. 
Union des Organisations Islamiques de France,
La Courneuve, le 1 mai 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *